Presse

L.

 

La démarche du site « Savoir-Faire-Eco-Patrimoine » est soutenue par ….

logo Geste dOR

.

logo MPF

.

Article extrait du N° 200 de la revue, (mai 2016)

MPF200p43

.

logo patrimoine environnement
Ci-dessous l’Article publié sur le site de l’association.

.

L’artisanat à l’honneur : lancement du site « Savoir-Faire- Eco-Patrimoine »

Dans le cadre des Journées du Patrimoine de Pays qui auront lieu les 18 et 19 juin prochains, il est plus qu’approprié de vous présenter le projet de Luc Nèples, architecte DPLG : il s’agit du lancement du site « Savoir-Faire- Eco-Patrimoine » qui a pour objectif de rassembler un carnet d’adresses de qualité dans le domaine de l’artisanat afin de proposer aux clients intéressés une main d’œuvre de qualité répertoriée et garantie.

savoir faire eco patrimoine2
Fresque d’Annie Taillemite

« Ma pratique de conseil « au pied du mur » pour la mise en valeur des façades du bâti ancien et ma recherche incessante d’informations techniques m’ont conduit à constater la perte des savoir-faire.
Si on se demande à partir de quand un artisan peut être considéré comme un « artisan patrimoine », la réponse n’est pas évidente.
J’ai constaté comme tout le monde qu’un artisan peut maîtriser quelques techniques adaptées au patrimoine sans être pour autant labellisé ni labellisable. Seuls ses ouvrages témoignent de sa maîtrise qu’elle soit large ou réduite à une technique.
De leur côté les clients ont des travaux à réaliser, un ouvrage à restaurer ou à créer et ils cherchent l’artisan qui saura faire ce travail ou cet ouvrage.
L’OUVRAGE est donc au croisement du savoir-faire de l’artisan et du besoin du client.
Deux chantiers m’ont aussi apporté la preuve que lorsqu’on on cherche un artisan compétent et qu’on ne le trouve pas rapidement, on se contente de solutions industrielles de substitution qui n’ont pas la qualité de la technique d’origine.
– Au Musée Fabre de Montpellier, des scagliola ont été remplacés par une peinture de faux marbre sur des trous rebouchés au plâtre.
– Sur une façade de banque des moulures tirées in situe ont été remplacées par des moulures en polystyrène.
En résumé, si on ne trouve pas l’artisan qui maîtrise la technique dont on a besoin, on trouve des solutions de substitution pour se passer de son savoir-faire. L’artisan ne gagne plus sa vie et il ne transmettra pas sa technique.

Le site « Savoir-Faire-Eco-Patrimoine » permet aux artisans d’afficher les ouvrages qui témoignent des techniques qu’ils maîtrisent.
Le client potentiel peut chercher un ouvrage à partir de son nom ou de ses matériaux (par exemple « à base de chaux »). S’affiche alors des exemples d’ouvrages et le client, que ce soit un particulier ou un architecte va reconnaître par exemple un « soubassement à la pouzzolane ».
Un clic sur « l’oeil » Oeil site permet de voir la liste des artisans qui savent faire cet ouvrage, par département.
La liste de mots clés est complétée quand de nouveaux ouvrages sont ajoutés, permettant à chacun de découvrir de nombreuses techniques et leur vocabulaire ; mais aussi de découvrir de belles réalisations et de trouver les artisans ayant les compétences de les faire. S’ils en vivent, ils pourront transmettre leur savoir-faire, c’est le but initial de ce site. S’y ajoute le plaisir de découvrir des ouvrages de grande qualité utiles au patrimoine et souvent aussi à l’éco-construction.

savoir faire eco patrimoine
Décor peint de Philippe Golcberg

Depuis quelques années il est devenu évident que les techniques utiles au patrimoine sont également recherchées par les éco-constructeurs qui veulent des murs « perspirants » et sains.

.
Une question se pose de manière évidente : comment garantir la fiabilité des savoir-faire revendiqués ?
Une première garantie est apportée par le principe du parrainage. Tout artisan qui propose des ouvrages doit être parrainé par un artisan qui est déjà sur le site ou par un organisme lié au patrimoine qui sera son parrain. Le parrain s’engage à aller voir les clients qui seraient mécontents pour m’en rendre compte. Je déciderai alors de garder ou d’exclure l’artisan du site s’il y a un manque évident de maîtrise. Dans un second temps, nous envisageons de donner aux clients la possibilité de laisser une appréciation sur l’expérience de leur chantier. Cela supposera de trouver un peu de financement pour ajouter les fonctionnalités qui seront apparues souhaitables.

Le site est NON marchand. Je ne demande pas de paiement. J’ai fait développer le site HTML à mes frais.

.
LA CHARTE peut encore évoluer. Les organismes qui soutiennent cette démarche peuvent proposer des évolutions. Les adhérents qui recommanderont des artisans seront leur parrain.

.

Lisez la charte et n’hésitez pas à me faire parvenir vos appréciations. Toute aide est bienvenue.

https://savoir-faire-eco-patrimoine.fr/la-charte-qualite/

Merci

Luc Nèples, Architecte DPLG
luc.neples@laposte.net

__________________

La site « Savoir-Faire-Eco-Patrimoine » est référencé par l’INMA

(Institut National des Métiers d’Art)

dans la rubrique « Restauration – Patrimoine » de l’annuaire par secteur.

__________________